Relations Bilatérales

Le début de la coopération guinéo-canadienne remonte à l’année 1964 et, depuis, elle a évolué de manière progressive. Mais il faut attendre l’année 1980 pour voir l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Les ouvertures des deux missions diplomatiques interviendront successivement au cours de la même année pour l’ambassade de Guinée au Canada et en 1982 pour l’ambassade du Canada en Guinée.
Les rapports de collaboration guinéo-canadiens connaitront un second souffle avec la signature de l’Accord de coopération entre les deux pays le 08 juin 1982 à Conakry. Sur la base de cet accord et d’autres instruments subsidiaires, le Canada financera, sous forme de subvention à la Guinée, de nombreux projets de développement socio-économique, culturel et technique. Une aide publique canadienne au développement mise en œuvre principalement par l’Agence canadienne de développement international (ACDI). Le Bureau d’appui à la coopération canadienne (BACC) et le Centre d’études canadiennes pour la coopération internationale (CECI) sont d’autres structures d’appui qui, dans certaines circonstances, peuvent jouer le rôle d’agence d’exécution de projets.
A l’instar d’autres pays en développement, notamment africains, l’aide publique au développement du Canada à la Guinée se répartit en quatre volets à savoir :
• l’aide qui passe par les institutions multilatérales comme les agences du système des Nations-unies ;
• l’aide transitant par les partenaires canadiens de la Guinée ;
• l’aide accordée aux Organisations non gouvernementales/société civile ; et
• l’aide budgétaire directe au gouvernement guinéen.
Dans le cadre bilatéral, les secteurs d’intervention du Canada en Guinée se focalisent sur l’éducation, la bonne gouvernance et l’environnement.

DU PROGRAMME DE COOPÉRATION
La dernière session des consultations intergouvernementales Canada-Guinée s’est tenue à Ottawa en juin 1998. Au terme de cette session, les deux parties se sont engagées à mettre en œuvre plusieurs projets dont notamment :

LE CENTRE D’ÉTUDES ET DE RECHERCHE EN ENVIRONNEMENT (CERE) DE L’UNIVERSITÉ DE CONAKRY – PHASE II 2004-2008
Ce projet a pour but de renforcer les connaissances et les capacités d’action d’un ensemble pluridisciplinaire de personnels œuvrant dans le domaine de l’environnement. Coût : 4.985.327 $ canadiens.
La première phase de ce projet, déjà achevée, était consacrée à l’installation du centre avec l’appui technique de l’Université de Québec. La seconde phase, celle dite de la consolidation du centre, a démarré en avril 2002 avec pour objectif principal celui de mener le CERE vers l’autofinancement.

LA CAISSE POPULAIRE D’ÉPARGNE ET DE CRÉDIT YÈTÈMALI (2000-2005)
Ce projet a pour but de permettre aux petits opérateurs économiques de Conakry, en majorité des femmes, d’avoir un accès durable à des services adaptés d’intermédiation financière. Coût : 3.225.000 $ canadiens.
Il a été initié et mis en œuvre par la Banque centrale de la République de Guinée (BCRG) et Développement international Desjardins (DID) du Canada.
Après trois ans de collaboration, le gouvernement canadien en est devenu le principal bailleur de fonds avant que le projet ne clôture en 2005.

LE PROJET D’APPUI AUX POPULATIONS PAUVRES PAYSANNES (2003-2009)
Il vise à renforcer la productivité des populations pauvres paysannes dans la région de la Moyenne Guinée et leurs capacités à valoriser les produits tirés des filières et secteurs privés. Coût : 13.000.000 $ canadiens.

L’APPUI À LA SURVEILLANCE ÉPIDÉMIOLOGIQUE INTÉGRÉE EN AFRIQUE DE L’OUEST (PASEI) -PHASE II 2003-2007
La première phase de ce projet s’est achevée en 2002. Il vise à renforcer les capacités institutionnelles de la Guinée en matière de surveillance épidémiologique intégrée. Coût : 1.952.043 $ canadiens.

L’APPUI AUX ONG DE LA MOYENNE GUINÉE (PAONG) 2001-2005
Le projet vise à renforcer les capacités institutionnelles et techniques des ONG impliquées dans le développement local en Moyenne Guinée afin de contribuer à la réduction de la pauvreté. Coût : 1.300.000 $ canadiens.

L’APPUI À LA MISE EN ŒUVRE DE LA RÉFORME DE L’ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE (AMORE/ETFP) 2001-2007
Coût : 14.000.000 $ canadiens. Le projet vise à améliorer les capacités et les compétences de la main-d’œuvre nationale en vue du développement social et économique de la Guinée.
En guise de résumé, à ce jour, sur les six projets de ce programme bilatéral, seuls deux sont en cours d’exécution, les quatre autres ayant pris fin entre 2004 et 2007.

COOPÉRATION ÉNERGÉTIQUE
Dans le cadre de la coopération énergétique, l’intervention du Canada a porté sur les activités ci-après :
• 1986 – 2000, élaboration par Hydro-Québec international d’un plan directeur du service de l’énergie électrique dans le cadre d’un programme d’équipement visant surtout à comparer un ensemble de projets qui vont assurer un service équivalent en terme de puissance d’énergie et de fiabilité ;
• 1985 – 1989, assistance technique canadienne à la Société nationale d’électricité (SNE) de Guinée ;
• 1988 – 1999, réactualisation de l’étude de faisabilité du projet de barrage hydroélectrique Fomi ;
• 1999, signature du protocole d’accord relatif à la réalisation d’un projet de fourniture d’électricité aux villes de Kankan et de N’Zérékoré en BOT (non réalisé) par le groupe SPES Mivro-Guide International Inc. ;
• 1995 – 2001, participation à la société d’affermage de la Société guinéenne d’électricité (SOGEL) ;
• 1993, ACDI participe au financement de l’étude d’impact environnemental et social du projet de barrage hydroélectrique de Garafiri ainsi qu’au diagnostic de l’état des réseaux électriques des districts de l’intérieur ;
• 1995 – 1997, financement et mise en œuvre des projets de maitrise d’énergie et de la réglementation électrique ;
• Étude de faisabilité d’un projet de mini barrage sur le Cogon ;
• 2006, étude d’impact hydraulique du barrage hydroélectrique de Fomi ;
• 2012, lancement des acticités préliminaires à la réalisation de l’aménagement hydroélectrique de Fomi.

DES ACCORDS DE COOPÉRATION
Les principaux accords bilatéraux de coopération qui existent entre la Guinée et le Canada sont :
• l’Accord intergouvernemental de coopération entre la République de Guinée et le Canada signé le 08 juin 1982 ; et
• l’Accord pour la promotion et la protection réciproque des investissements signé en mai 2014.