Communiqués du gouvernement de la Guinée

Conakry, le 04 Janvier 2019

 – Le Gouvernement a le plaisir d’informer la population de l’organisation d’une série de comptes rendus relatifs aux activités du GOUVERNEMENT. Cette opération procède de la volonté du Chef de l’Etat de partager davantage la vision et le programme de développement élaborés avec l’ensemble des populations guinéennes.

Les chefs de départements sont appelés à informer les populations sur les stratégies, les programmes, les acquis et les défis à relever dans leurs domaines d’activité. Un accent sera mis sur le chemin parcouru, les résultats atteints et les perspectives à court et moyen terme afin d’évaluer l’action gouvernementale.

A ce titre, les chefs de département rendront compte de l’exécution de leur lettre de mission sur les antennes des médias nationaux et se soumettront aux questions des citoyens. Le programme de passage sur ces médias sera communiqué à cet effet.

13 décembre 2018

Décès de Hadja Diaba Condé, sœur aînée du chef de l’Etat (communiqué de la Présidence)

La Présidence de la République a la profonde douleur de porter à la connaissance du peuple de Guinée et du Gouvernement, le décès à Conakry, ce jour 13 décembre 2018, d’Hadja Diaba Condé, sœur aînée de Son Excellence Monsieur le Président de la République, le Professeur Alpha Condé, des suites de maladie. La date des obsèques fera l’objet d’un communiqué ultérieur.

Lire plus sur http://mediaguinee.org/deces-de-hadja-diaba-conde-soeur-ainee-chef-de-letat-communique-de-presidence/, Written by Mediaguinee, Copyright © Mediaguinee.org


LE ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, Dr Cheick Taliby Sylla, a présenté ce jeudi 13 décembre 2018 à l’assemblée nationale, le budget de son département au compte de l’exercice 2019.

Ci-dessous voici l’intégralité de son discours devant les élus du peuple
– Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale,
– Monsieur le Ministre-Conseiller Chargé des Relations avec les Institutions Républicaines,
– Honorables Députés,
– Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement,
– Mesdames et Messieurs les Cadres de l’Administration Parlementaire,
– Mesdames et Messieurs les Cadres de l’Administration Publique,
– Mesdames et Messieurs,
C’est toujours un plaisir pour moi et un grand honneur de me retrouver devant cette Auguste Assemblée, pour présenter aujourd’hui le budget alloué au Ministère de l’Energie et de l’Hydraulique, au titre de l’Exercice 2019.
Auparavant, Monsieur le Président, Monsieur le Ministre Conseiller, Honorables Députés, Mesdames et Messieurs,
Permettez-moi tout d’abord de vous faire un bref historique, en rappelant à votre haute attention la mission du Ministère de l’Energie et de l’Hydraulique, son programme et le condensé de l’exécution du budget qui lui a été alloué au titre de l’année 2018.
En effet, le Ministère de l’Energie et de l’Hydraulique a pour mission, conformément au Décret D/2018/170/PRG/SGG du 16 Août 2018, la mise en œuvre de la Politique du Gouvernement dans les domaines de l’Eau et de l’Energie, et d’en assurer le suivi.
Dans ce cadre, et conformément à l’engagement de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Professeur Alpha CONDE, et à la Lettre de Mission de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, plusieurs actions ont été programmées, toutes s’inscrivant dans le cadre du Programme National de Développement Economique et Social (PNDES).
Il s’agit entre autres de :
1) – Secteur de l’Energie
En 2010-2011, la puissance totale installée sur tout le territoire national était de 393,65MW dont 343MW pour E.D.G et le reste pour les auto-producteurs miniers et industriels, contre une puissance totale de 773,97MW en 2018 dont 653,97MW pour E.D.G soit 367MW en hydro-électricité et 120MW pour les miniers.
Aussi, l’énergie produite en 2010 était de 608,6 GWh contre 2315,5 GWh/an en 2018, soit un taux de 380,75%.
De même, le taux d’électrification qui était de 13,4% en 2013 pour un taux d’accès de 6% en zone interconnectée est passé en 2018 à 35,2%.
Cette amélioration des indicateurs est due à l’arrivée de Kaléta sur le réseau en 2015, des adjonctions thermiques de Kipé (50MW) et de Kaloum 1 et 2 (50MW), ainsi que la réalisation des moyens de production, de distribution dans les projets d’électrification rurale.
C’est alors qu’il a été envisagé à court, moyen et long termes les actions ci-après parmi lesquelles certaines sont soit achevées, soit en cours d’exécution, soit à l’étape de préparation. Ce sont :
– L’aménagement du barrage hydro-électrique de Souapiti ;
– La réalisation des ouvrages structurants dans les bassins des fleuves Sénégal, Gambie, Niger et dans le Massif du Fouta Djallon ;
– La construction de 4 mini-centrales : Touba 5MW, couple Kogbédou-Frankonédou (110MW), Daboya (2,8MW) et Zébéla (27MW) ;
– L’aménagement hydro-électrique d’Amaria (300 MW) ;
– La construction de la centrale de Kéno (7MW) ;
– La construction du barrage hydro-électrique de Diaraguéla (72MW) ;
– La construction de la Centrale Solaire de Koumaguely (80MW) par un promoteur privé ;
– L’entretien des lampadaires photovoltaïques ;
– La réhabilitation des centrales thermiques de Kaloum 3 et Kaloum 5 ;
– La réhabilitation des centrales hydro-électriques de Garafiri et du Système Samou ;
– La mise en œuvre du programme ‘’Petite Hydraulique en Guinée’’ ;
– L’électrification rurale de 200 localités avec la Société HUAWEI TECHNOLOGIE ;
– La réhabilitation des Postes-Sources de E.D.G ;
– La réhabilitation des Réseaux de distribution électriques de Conakry ;
– L’étude de faisabilité de 4 mini-centrales : Fökö (2,5 MW) ; Bagata (11MW) ; Tinkisso 2(11MW) et Lökoua (11MW).
– Monsieur le Président,
– Monsieur le Ministre-Conseiller,
– Honorables Députés,
– Mesdames et Messieurs,
Serait-il suffisant de produire de l’électricité si les conditions adéquates de transport et de distribution de l’électricité produite ne sont pas assurées ?
C’est dans le souci de répondre à cette question d’une part et de couvrir la totalité du territoire national d’autre part, que nous avons lancé un vaste programme de réhabilitation et de construction des réseaux et des lignes de transport tant à l’interne qu’en interconnexion avec les pays limitrophes, notamment :
– La réhabilitation des postes sources de l’E.D. G ;
– La réhabilitation des réseaux de distribution de Conakry ;
– La réhabilitation et l’extension des réseaux de distribution au niveau des 26 Préfectures ;
– La construction du dispatching national ;
– La construction de la ligne d’interconnexion Guinée-Mali ;
– La construction de la Boucle de Guinée, à savoir :
 Lisan – Dabola- Kouroussa – Kankan ;
 Kankan – Kérouané – Beyla – Nzérékoré ;
 N’Zérékoré – Macenta – Guéckédou – Kissidougou – Faranah – Linsan.
Etant entendu que la ligne Guinée-Mali passe par Siguiri tandis que Mandiana sera directement connectée sur Kankan :
– La construction de la ligne C.L.S.G ;
– La construction de la ligne d’interconnexion O.M.V.G ;
– La construction de la ligne Linsan-Fomi et Fomi-Kankan ;
– Les études et la Réalisation de l’électrification de 15 localités pilotes par piquage sur le réseau M.T de l’E.D. G dans le cadre du projet d’interconnexion de l’OMVG ; ce qui va porter le nombre de localités électrifiées à 56 dans un premier temps.
2) – Secteur de l’Eau
a) – Eau Urbaine
– La réalisation du 4ème Projet Eau de Guinée ;
– La réalisation du Projet Urbain Eau de Guinée ;
– Le remplacement des conduites d’eau à Conakry : DN 1100mm et DN 700 mm ;
– Le renforcement de l’A.E. P de Conakry ;
– Le lancement des Etudes hydrologiques et hydrogéologiques pour la détermination de la réserve d’eau souterraine en vue de l’alimentation de la Ville de Conakry ;
– Le renouvellement des stations de pompage et de traitement des 25 Villes de l’intérieur du pays ;
– Le renouvellement et l’extension des installations existantes de l’A.E. P des 7 capitales Régionales ;
– Le renouvellement des installations existantes et l’extension des systèmes des préfectures de Forécariah, Coyah, Dubréka, Boffa, Pita, Koundara, Kérouané, Dabola, Guéckédou et Macenta ;
– Le renforcement du système de production et de distribution de la Ville de Siguiri ;
– L’alimentation en eau potable de 5 Villes : Gaoual, Lélouma, Tougué, Lola et Yomou ;
– La recherche de financement pour les 3 Villes restantes ; Beyla, Koubia et Fria ;
– L’amélioration de la desserte de Dubréka et Coyah avec la JICA ;
– La construction de bornes fontaines dans les zones non encore équipées de système d’adduction d’eau potable : Beyla et Koubia.
b) – Hydraulique Villageoise
Dans le cadre de la mise en œuvre de la politique de l’hydraulique rurale, il a été réalisé à date 17 673 points d’eau modernes.
Au cours des 8 années de la Présidence du Professeur Alpha CONDE, Chef de l’Etat, 3 915 nouveaux points d’eau ont été réalisés et plus de 2 600 points d’eau ont été réhabilités, soit une moyenne de 490 points d’eau réalisés par an. Le taux de couverture actuel est de près 69%.
Toutefois, il convient de porter à votre haute attention les projets ci-après :
– L’approvisionnement en eau potable et l’assainissement dans les Préfectures de Boké et de Télimélé de : 300 forages d’eau, 18 A.E.P, soient 660 équivalents points d’eau, et 2250 latrines ;
– L’appui au service public de l’eau en milieu rural et semi-urbain, dans les régions de Kankan et de Nzérékoré : 22 forages d’eau, 14 adductions d’eau potable, soit 302 équivalents points d’eau, et 42 latrines ;
– L’appui à l’accélération de l’accès à l’assainissement et l’eau pour Tous en Guinée (Pacte de Durabilité) dans les régions de Boké, Faranah et Kindia : 300 forages d’eau ;
– L’étude du Plan Directeur d’Alimentation en eau potable et l’assainissement des îles et du littoral Guinéen ;
– L’approvisionnement en eau potable des Zones Rurales/Péri-Urbaines de Kindia-Mamou : 12 forages d’eau, 3 adductions d’eau potable, soit 142 équivalents points d’eau ;
– L’approvisionnement en eau potable et l’assainissement dans les préfectures de Nzérékoré, Lola et Yomou : 455 forages d’eau, 20 adductions d’eau potable, soit 855 équivalent points d’eau, et 1425 latrines.
– Monsieur le Président,
– Monsieur le Ministre – Conseiller,
– Honorables Députés,
– Mesdames et Messieurs,
Voici donc, succinctement présentées les grandes lignes de notre programme, dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie de nos populations laborieuses, objectif cher à Son Excellence Professeur Alpha CONDE, Président de la République, Chef de l’Etat.
Ainsi, avant de vous présenter le projet de budget 2019, je me permets de vous rendre compte dans les grandes lignes, de l’exécution du budget 2018 qui se résume ainsi qu’il suit :
– Titre II : Dépenses de Personnel « Traitements et Salaires » (en GNF)
– Crédit Initial 19 016 965 000
– Crédit Révisé 17 553 806 452
– Engagements Effectués 14 387 805 598
– Paiements 13 279 680 598
– Taux d’exécution 92%
– Titre III : « Achats de Biens et Services » (GNF)
– Crédit Initial 19 083 647 223
– Crédit Révisé 17 048 892 215
– Engagements Effectués 12 373 453 323
– Paiements 719 321 137
– Taux d’exécution 6%
– Titre IV : Subventions et Transferts (GNF)
– Crédit Initial : 1 129 187 920 402
– Crédit Révisé : 1 057 187 920 000
– Engagements effectués 790 127 322 741
– Paiements 620 013 157 061
– Taux d’exécution 87%
– Titre V : Investissements (en GNF)
– Crédit Initial 263 318 202 926
– Crédit Révisé 153 990 000 000
– Engagements Effectués 108 250 119 776
– Paiement 33 490 520 000
– Taux d’exécution 31%
En résumé, l’exécution du budget 2018 se présente ainsi qu’il suit :
– Crédit Initial total 1 429 606 735 551
– Crédit Révisé 1 245 780 618 667
– Engagements Effectuées 9 25 338 701 438
– Paiements Effectués 7 37 502 678 796
– Taux d’exécution 54,00%
– Monsieur le Président,
– Monsieur le Ministre – Conseiller,
– Honorables Députés,
– Mesdames et Messieurs,
Après cet exposé sur l’exécution du budget 2018, il me revient l’honneur de vous présenter maintenant le projet de budget 2019 de mon département qui se chiffre globalement à 1442 555 030 000 GNF contre 1429 606 735 551GNF en 2018, soit une augmentation de 12 948 294 449, correspondant 0,89%. Ce budget est reparti ainsi qu’il suit :
– Titre II : Traitements et Salaires (GNF) 20 160 850 000 en 2019 contre 17 553 806 452 en 2018 soit une augmentation de 2 607 044 000, correspondant à 0,12%.
Cette variation s’explique par la migration des salaires des projets vers le Titre II et la valorisation salariale.
Il convient de noter que l’effectif actuel du ministère se présente ainsi qu’il suit :
– Fichier Général de l’Administration 629
– Contractuels 142
– Titre III = Achats de Biens : 36 363 882 000 en 2019 contre 16 186 119 000 dans la L.F.R en 2018, soit une augmentation de 20 177 763 000 GNF, correspondant à 0,55%.
Cette augmentation découle de la mise en œuvre de la nouvelle nomenclature regroupant le fonctionnement (Titre 3) de tous les projets et programmes publics ainsi que le titre 3 du Cabinet.
– Titre IV : Subventions et Transferts : 888 365 298 000 GNF contre 1057 187 920 000 en 2018 soit une diminution de 177 187 920 dont 880 000 000 000 GNF pour EDG, 146 466 000 pour le Fonds de l’Hydraulique et 3 201 985 000 pour le SNAPE – soit une diminution de 0,19%.
– Titre V- Investissements : 497 665 000 000 en PLF 2019 contre 153 990 000 000 en LFR 2018, soit une augmentation de 343 675 000 000 GNF par rapport à 2018, correspondant à 0,69%.
Cette augmentation s’explique par la prise en compte des projets qui ont été omis dans le budget 2018 tels que : le Projet Fomi, le 4ème Projet Eau de Conakry, la réalisation de 500 forages en Haute Guinée, les indemnités de déguerpissement des citoyens qui sont dans l’emprise du barrage de Frankonédou-Kogbédou et la réinscription des Projets de Ligne Linsan- Fomi pour 124 300 000 000 GNF et de Guinée-Mali pour 90. 500.000.000 GNF.
Il y a lieu de rappeler que beaucoup d’autres actions, soit en cours d’exécution, soit achevées ou ayant même fait objet de réception provisoire, n’ont pas été prises en compte. C’est le cas notamment du Contrat de réhabilitation du réseau électrique de Matam, fonctionnel depuis 2015 ; l’Avenant pour la Société KAMA S.A, du projet de réhabilitation et de construction des réseaux électriques de Forécariah, Farmorya et de Nzérékoré, et la construction de la Direction Nationale de l’Hydraulique.
– Monsieur le Président,
– Monsieur le Ministre – Conseiller,
– Honorables Députés,
– Mesdames et Messieurs,
Toutes ces actions ainsi programmées ou en cours d’exécution étant en parfaite adéquation avec le plan National de développement économique et social (PNDES) et ayant un impact direct sur l’amélioration des conditions de vie de nos populations laborieuses, nous avons grand espoir que ce projet de budget destiné à leur mise en œuvre et qui vous est ainsi soumis, sera bien validé par vous, Illustres Représentants du Peuple.

IBRAHIMACAMARA

Je vous remercie pour votre
bienveillante attention !
La cellule de Communication 

 

DISCOURS DU MINISTRE EN CHARGE DES INVESTISSEMENTS ET DES PARTENARIATS PUBLICS PRIVES, MISSION COMMERCIALE AUTRICHIENNE

Conakry, le 3 Décembre 2018 Madame l’Ambassadeur d’Autriche en Guinée,

Monsieur le Consul Honoraire d’Autriche,

Monsieur le Chef de la délégation d’Advantage Austria,

Madame la Directrice Générale par intérim de l’Agence de Promotion des Investissements Privés,

Monsieur le Conseiller Commercial d’Autriche pour le Maroc et l’Afrique de l’Ouest,

Mesdames et Messieurs les chefs et représentants d’entreprises, operateurs économiques et acteurs du secteur privé,

Mesdames et Messieurs,

Je me réjouis d’être parmi vous à l’occasion de la venue de la mission économique autrichienne. Mes remerciements à Advantage Austria qui conduit leur première, de je l’espère plusieurs, missions à Conakry. Mes remerciements également à nos équipes de l’Agence de Promotion des Investissements Privés pour la bonne organisation de cet évènement.

 

Distingués invités, Mesdames et Messieurs,

Le modèle économique autrichien est basé sur le commerce extérieur, la recherche et le développement de nouvelles technologies ; toutes ces facettes offrent de nombreuses opportunités de collaboration avec la Guinée aussi bien avec notre secteur privé que public.

Aux huit entreprises autrichiennes qui ont fait le déplacement dans notre chère Guinée, je tiens à souligner qu’ils trouveront ici un pays avec de bonnes performances économiques et avec un climat des affaires en constante amélioration. Plusieurs réformes ont été adoptées sous l’impulsion du Président de la République, le professeur Alpha Condé, débouchant sur des résultats positifs qui démontrent que la Guinée reste la destination la plus sûre et la plus attractive pour des investisseurs.

Forte d’un taux de croissance de presque 9% en 2017, de 27 places gagnées en sept ans au classement « Doing Business » de la Banque mondiale, et avec des investissements Directs Etrangers (IDE) qui ont atteint un niveau record avec 1,6 milliards USD d’investissements réalisés en 2016 et 3 milliards USD engagés en 2017, il n’a jamais été aussi facile et attrayant d’investir en Guinée !

Nos vastes ressources agricoles, énergétiques, minières et halieutiques, notre dividende démographique intéressant ainsi que notre emplacement géographique stratégique font de la Guinée le carrefour de l’intégration sous-régionale.

Distingués invités, Mesdames et Messieurs,

Outre que l’amélioration du climat des affaires et la promotion des nombreuses opportunités d’investissements en Guinée, le gouvernement à travers le Ministère en charge des Investissements et des Partenariats Publics Privés est également dévoué au développement de projets en partenariats public-privé tels que ceux contenus dans le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) pour la période 2016-2020, qui met l’accent sur l’implication du secteur privé dans l’émergence du pays.

Ceci est en droite ligne avec les objectifs de cette mission commerciale autrichienne qui sont de :

  • Présenter les opportunités d’investissement et les perspectives économiques de la Guinée ;
  • Encourager la coopération bilatérale entre la Guinée et l’Autriche ;
  • Favoriser l’établissement de partenariats durables entre les représentants du secteur privé autrichien et guinéen.

Distingués invités, Mesdames et Messieurs,

Chers opérateurs économiques autrichiens, ce soir vous obtiendrez des informations sur le climat des affaires et les vastes opportunités d’investissement en Guinée ; et vous aurez durant votre séjour l’occasion d’échanger avec des représentants du secteur privé guinéen.

Je suis confiant que durant votre séjour à Conakry, vous saurez apprécier les diverses opportunités présentées par la Guinée et que vous souhaiterez œuvrer avec nous pour concrétiser le vaste potentiel économique de notre pays.

Je souhaite terminer mon adresse en exprimant mon espoir que cette mission sera fructueuse pour tous.

IBRAHIMA CAMARA

Je vous remercie.