Nouvelles

Publié le – Mis à jour le 

Éducation artistique en milieu scolaire: les prémisses d’un nouvel envol se dessinent dans les écoles

Éducation artistique en milieu scolaire: les prémisses d’un nouvel envol se dessinent dans les écoles
Éducation artistique en milieu scolaire: les prémisses d’un nouvel envol se dessinent dans les écoles
Devenu mourant depuis la fin du premier régime en 1994, une lueur d’espoir semble apparaître dans le secteur de l’éducation artistique, des écoles guinéennes.

C’est ce qui ressort de la clôture d’une formation de 12 enseignants d’établissements différents en écriture théâtrale, à l’Institut Supérieur des Arts de Dubréka (ISAG), le 07 décembre 2018.

Cette formation serait le début d’une série de formations mobiles en faveur des enseignants du primaire et du secondaire dans tout le pays.

Selon le principal initiateur, M. Ansoumane Djéssira Condé, animateur culturel,  » l’idée est de mettre en place le festival scolaire et universitaire. En Amont on forme des enseignants aux techniques de l’écriture, la mise en scène des jeux d’acteurs, de la scénographie au théâtre.

Ces enseignants vont travailler dans leurs établissements; à l’issue de la formation un festival sera organisé pendant les congés de pâques ou de noël, pour une compétition entre les écoles ».

L’objectif phare de ce projet est de permettre aux instituteurs de rechercher les problèmes de la société, afin d’en discuter avec les élèves et procéder à des sensibilisations, à travers les différentes fonctions du théâtre.

Ainsi, «  les enseignants seront dotés d’outils, qui les permettront debien observer les vrais problèmes au sein de leur établissement et au sein dela société, afin qu’ils puissent faire des créations, écrire de petites piècesde théâtre qui vont être joué par leurs élèves et ensuite en discuter avec lesécoliers. C’est d’ailleurs ça la fonction du théâtre: critiquer, contester toutce qui nuit à la société et valoriser tout ce qui permet à la sociétéd’évoluer » a précisé le responsable de la structure Djéssira convergence.

Le premier test de ce projet se fera lors de la deuxième journée du festival des arts de Dubréka (22 décembre 2018), où plusieurs pièces de théâtre seront présentées par des élèves, encadrés par les enseignants qui ont bénéficié de la première formation en écriture de textes du théâtre.

Enfin, M. Djéssira Condé espère à travers le théâtre de sensibilisation, emmener la société d’un point négatif à un point positif.

Chambre nationale des Huissiers de Guinée : Me Saïdouba Kissing jette l’éponge

Chambre nationale des Huissiers de Guinée : Me Saïdouba Kissing jette l’éponge
Chambre nationale des Huissiers de Guinée : Me Saïdouba Kissing jette l’éponge

Après 16 ans à la tête de la Chambre Nationale des Huissiers de Guinée(CNHJG), Me Saïdouba Kissing Camara a rendu le tablier pour des raisons diverses.

C’est à travers une note adressée aux institutions de Justice nationales et internationale, ainsi qu’au ministère de la Justice Garde des Seaux, que Me Saïdouba Kissing a rendu public sa démission.

Interrogé par notre rédaction, le concerné parle des raisons qui sont simples.

«Aujourd’hui je suis très occupé,je ne peux pas normalement assurer mes fonctions du président de la chambre des Huissiers de justice compte tenu de mes occupations diverses, mais j’estime que l’alternance aussi est possible», a expliqué le désormais ancien président de la CNHJG.

Jeter l’éponge pour donner la canche aix jeunes, tel est l’un des motifs avancés par Me Kissing Camara.

«Il y a des jeunes Huissiers de justice qui sont capable d’assurer les fonctions de la chambre et d’aider notre corporation à avancer. Je crois que ça ne sert à rien d’occuper un poste pendant que tu es techniquement occupé et que tu ne pourrais pas assumer valablement», ajoute-t-il.

Même si certains collaborateurs ne voulaient pas qu’il rende le tablier, Me Saïdouba Kissing Camara affirme qu’il était judicieux de laisser la place aux autres aussi. D’ailleurs, ce geste à été apprécié par bon nombre de ses pairs au contraire.

« C’est une décision que j’ai eu a prendre. C’est engagement personnel. Cela ne veut pas dire que je quitte la fonction d’huissier de justice ou la chambre, je vais toujours aider la corporation à avancer dans ces objectifs et dans sa qualification », a-t-il édifié.

Le statut de la Chambre Nationale des Huissiers de Guinée est déjà adopté au Conseil des ministres. Le souhait de Me Saïdouba est que le décret soit signé dans un meilleur délai. Et qu »il y ait une formation pour les Huissiers de justice.

« Tant en formation initiale, qu’en formation continue»-

Son orientation ?

De nos  jours, maire de la commune urbaine de Boffa, préfecture située à 150 km de Conakry, le président sortant de la Chambre nationale des Huissiers de Justice de Guinée entend relever le défi dans la lutte contre la pauvreté dans sa ville.

À cela s’ajoutent des problèmes de l’urbanisation et de l’Administration.

Du coup, un poids lourd.

« Je vais me consacrer effectivement à la Commune et avec autres choses(…), donc je ne peux pas être à la Commune là-bas et être aussi au Conseil Economique et Social(CES), encore à la Chambre Nationale des Huissiers», évoque Me Saïdouba Kissing Camara.

Me Saïdouba Kissing est venu à la tête de cette Chambre Nationale des Huissiers en 2002, dans un contexte où les Huissiers de Justice étaient face à des problématiques liées à l’acquisition de statut pour cette Chambre et un vide juridique.

DANS LE CADRE DU DÉVELOPPEMENT DE LA GUINÉE

L’Ambassadeur de la République de Guinée au Canada, son S.E Dr Saramady Touré Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire, a effectué un déplacement le 30 octobre 2018 à Montréal, pour une rencontre admirative sur le sujet de mise en place d’un programme national qui va au soutient du développement de la République de Guinée avec le groupe W SOLUTION CANADA.

W SOLUTION CANADA, est un groupe québécoise spécialisé dans le domaine d’accompagnement des États dans leurs différents programme du développement, dont M. Pierre Brian Président du groupe W SOLUTION.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À l’occasion du 60ème anniversaire de l’indépendance de la République de Guinée, l’Ambassade de la République de Guinée au Canada a organisé, une réception diplomatique protocolaire, le mardi 02 octobre 2018 au Centre Saint Élias d’Ottawa capital fédérale, qui a débuté à 18 heurs, suivi d’une vidéo de projection de 12 minutes qui retrace les péripéties de l’histoire de la République de Guinée, depuis la pénétration coloniale jusqu’au réalisation d’ouvrage et d’infrastructures du gouvernement guinéen en place, en passant par les mouvements de lutte pour l’indépendance et la tournée africaine du Général de Gaulle en faveur de son référendum, à laquelle ont pris part :

  • Du côté du Gouvernement canadien, Mme Mélanie Joly, Ministre du tourisme, des langues officielles et de la francophonie, accompagnée de plusieurs hauts cadres du Ministère canadien des affaires étrangères;
  • Plusieurs députés et des secrétaires parlementaires;
  • Les représentants de plusieurs missions diplomatiques accréditées au Canada dont une vingtaine d’ambassadeurs et chargés d’affaires;
  • Plusieurs membres de la communauté guinéenne du Canada en provenance notamment des villes: d’Ottawa, de Montréal, du Québec et de Toronto.

La célébration du 60ème anniversaire de la République de Guinée a été un événement sans précédent unanimement salué par la communauté guinéenne, ainsi que par les autorités canadiennes et les amis de la Guinée au canada.